Etudier à l’étranger après le Bac, la Licence, le Master, la Maîtrise, le Doctorat.

Etudier à l’étranger s’impose de plus en plus à de nombreux étudiants français, belges, suisses, européens, canadiens, chinois, africains…, parce qu’aujourd’hui, un diplôme étranger et surtout anglo-saxon est une valeur réelle dans le CV.
Environ 4 millions d’étudiants en mobilité internationale en 2012 selon les statistiques officielles de l’UNESCO.
Nombreux sont les étudiants qui rêvent de partir étudier à l’étranger mais qui sont généralement confrontés à des interrogations auxquelles ils ne trouvent toujours pas de réponses.
Cette page vous apportera des réponses aux questions que vous vous poussez très souvent lorsque vous projeter de partir étudier à l’étranger surtout dans un pays où vous ne connaissez personne.

Les pays de destinations favoris pour étudier à l’étranger

Le choix du pays de destination dépend de la situation géographique, la culture, la langue, et l’offre de formation.
Les dix (10) premiers pays d’accueil des étudiants étrangers en 2012 selon les données officielles de l’UNESCO en 2012
États-Unis: 18,6 %  – Royaume-Uni: 10,7 % – France: 6,8 % – Australie: 6,3 % – Allemagne: 5,2 % – Russie : 4,4 % – Japon: 3,8 % – Canada*: 3,0 % – Chine: 2,2 % – Italie: 2,0 %

Etudier à l’étranger quand on est étudiant français

En France, de nombreuses universités et grandes écoles proposent aux étudiants français et étrangers résidents en France des programmes avec un à deux semestres, ou une année entière d’études et de stages à l’étranger.
Le bureau des relations internationales de votre université en France vous fournira toutes les informations relatives à la mobilité, aux bourses disponibles et les équivalences de diplômes.
Selon l’Unesco, en 2012, 62 416 étudiants français étaient inscrits à l’étranger (soit 2,6 % du total des étudiants français) ce qui faisait de la France, le 6e pays d’origine des étudiants internationaux dans le monde.
Dans la même année, 25 924 étudiants français étaient en mobilité Erasmus selon la Commission européenne.
Les étudiants français qui décident de partir étudier à l’étranger, peuvent bénéficier de plusieurs financement, bourses et aides dont:
-L’aide à la mobilité internationale dont La mensualité s’élève à 400 euros en 2015-2016
-la bourse d’enseignement supérieur sur critères sociaux dans les mêmes conditions qu’en France pour la préparation d’un diplôme national étranger.
-les bourses de mobilité et aides Erasmus. Plus d’information sur les sites officiels Erasmus:

De nombreuses bourses sont publiées régulièrement sur ce site, et vous les voir à l’accueil du site

Etudier à l’étranger quand on est étudiant africain

Bon nombre d’étudiant africain rêve de partir étudier à l’étranger et surtout en France, au Canada, aux USA, en Belgique et en Suisse et Royaume-Uni. Les étudiants africains choisissent en premier leur pays de destination en se basant sur la langue. Ainsi les étudiants africains francophones opte en premier pour la France.

Désormais, pour venir étudier en France, il faut absolument passer l’agence campus France; Placée sous la tutelle des ministres chargés des affaires
étrangères et de l’enseignement supérieur et de la recherche, l’Agence Campus France a pour principales missions la promotion de l’enseignement supérieur français à l’étranger, l’accueil des étudiants étrangers en France et la gestion des boursiers des gouvernements français et étrangers.

Etudier à l’étranger,  les destinations

Vous trouverez sur notre site d’importances informations et détails pour étudier dans plusieurs pays à travers le monde:

Etudier en France  – Etudier au Canada – Etudier aux Etats-Unis

Etudier au Royaume-Uni – Etudier en Belgique – Etudier en Suisse

Etudier en Allemagne – Etudier en Australie – Etudier en Chine